La briqueterie de Saint-Martin-d’Aubigny

L’histoire de la briqueterie de Saint-Martin-d’Aubigny commence en 1913. Le transport d’argile devenant trop compliqué, des bâtiments furent construit directement sur le site d’extraction. Mr Texier y installe des fosses de pourrissage, des hangars abritant les machines et des séchoirs de 60 mètres de long. Ainsi, on pouvait maintenant fabriquer et sécher les produits qui seront ensuite transportés et cuits à Périers.  

Mais la 1ère Guerre Mondiale éclata, les hommes furent mobilisés et ce fut la fin de la briqueterie de Périers. Au retour de la guerre, Mr Texier fit construire les derniers éléments de la briqueterie de Saint-Martin-d’Aubigny, notamment le four. Ainsi, à partir de ce moment, en 1923, toutes les phases de fabrication étaient assurées à Saint-Martin-d’Aubigny et la briqueterie de Périers n’avait plus lieu d’être.

A la fin de ces travaux, il céda son entreprise à son fils, Georges Texier également. L’activité y était importante jusqu’en 1930, époque où le ciment et le béton armé commencèrent à apparaître dans la construction. L’effectif passa de 12 à 4 ouvriers. La briqueterie ferma définitivement ses portes en 1939, lors de la mobilisation.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :